LA FERME DES FOUILLETS

ruche

La récolte de miel de printemps est faite!

La récolte du premier miel de l’année, celui de printemps, est toujours délicate car ce miel cristallise très vite. Il peut cristalliser dans la ruche si on s’y prend trop tard, dans les rayons si on tarde à les extraire et dans les maturateurs si on attend trop longtemps avant l’empotage. Il faut donc jongler avec la météo pour la récolte dès que l’on voit défleurir le colza, puis enchainer très rapidement toutes les étapes jusqu’à la mise en pot. Nous avons donc profité d’une des quelques belles journées du mois de mai pour faire cette récolte.

Cadres de miel tout juste sortis de la ruche et qui attendent d’être extraits

IMG_3891s
Empotage du miel après quelques jours passés dans le maturateur
IMG_3942s
Etiquetage des pots
IMG_3952s
Le miel est déjà cristallisé 7 jours après sa mise en pot
IMG_4041s
Vous pouvez trouver ce miel très floral dès maintenant à la ferme.

Essaim d’abeilles

En ce moment, nous sommes en plein dans la période des essaims d’abeilles.
Cueillir et enrucher un essaim d’abeilles peut être simple ou compliqué selon la situation (hauteur, météo) et l’humeur de l’essaim. Celui-ci a été facile à récupérer grâce à une bonne échelle!

IMG_3862s
IMG_3853s
IMG_3857s
IMG_3859s
IMG_3868s
Après une courte concertation, les abeilles trouvant le logis fourni à leur goût, l’essaim s’engouffra rapidement dans la ruche.

Nouveauté: Pollen frais congelé

Nous vous proposons cette année un autre trésor de la ruche: du pollen frais congelé.
IMG_3764s
Le pollen est la semence mâle de la fleur, dans laquelle il se trouve sous forme de grains microscopiques. Les abeilles, en butinant les fleurs mâles, se trouvent recouvertes de ces minuscules grains. Elles vont disséminer le pollen à d’autres fleurs lors de leur pérégrination, permettant ainsi leur fécondation et donc la formation de fruits: c’est la pollinisation.
IMG_0023R1860s
Les abeilles récupèrent ce pollen grâce à leurs pattes, à l’aide desquelles elles constituent des pelotes.
IMG_3452s
Ce sont ces pelotes que l’apiculteur récolte grâce à des trappes à pollen.
IMG_3565s
IMG_3728s
Le pollen est indispensable à la ruche car il est la seule source de protéines qui sert à nourrir les larves.
Il se compose d’environ:
– 35% de protéines dont la majorité sont des acides aminés essentiels non synthétisables par l’organisme et des acides aminés accélérateurs de croissance,
– d’environ 40% de glucides,
– de 5% de lipides,
– de 5% d’eau,
– des vitamines B, C, D, E et de la provitamine A,
– des sels minéraux et de nombreux oligoéléments,
– des enzymes.
(Source: Jean-Luc Darrigol, « Le miel pour votre santé »)
La congélation du pollen permet de garder toutes ses vertus, ainsi que son goût très floral et sa texture fondante.
Le pollen que nous vous proposons est un pollen toutes fleurs. Sa récolte se fait au printemps.
Vous pouvez le consommer tel quel, à la cuillère ou le mélanger dans du yaourt ou du fromage blanc ou le faire fondre dans un jus de fruit (éviter les boissons chaudes dans lesquelles il perdrait une partie de ses vertus). Vous pouvez aussi le déguster sur une tartine de pain beurré recouverte de miel, sur laquelle vous aurez saupoudré le pollen (« tartine de l’apiculteur »).

IMG_3839s
En général, le pollen est utilisé en cure d’un mois à raison d’une cuillerée à soupe par jour, soit 2 pots de pollen. Fortifiant naturel, il est particulièrement recommandé chez les personnes fatiguées, convalescentes, en pleine croissance, chez les personnes âgées et à la sortie de l’hiver pour recharger ses batteries.

Le printemps en Mayenne arrive…

La nature commence à nous chuchoter à l’oreille que le printemps est là. Il n’arrive pas tonitruant cette année mais tout doucement, prudemment.

Fleurs de pruniers

IMG_3478s
Renoncules
IMG_3473s
Romarin
IMG_3510s
Pissenlit
IMG_3534s
Les fleurs, un peu plus nombreuses chaque jour, offrent aux abeilles de plus en plus de nectar et de pollen. Les abeilles irrésistiblement attirées par cette manne s’activent aux heures « chaudes » de la journée.
IMG_3462s
Les abeilles collectent le pollen en l’amalgamant à un peu de nectar et le ramène à la ruche sous forme de pelotes accrochées à leur pattes arrières. Sacré chargement! Remarquez sa tête encore saupoudrée de pollen.
IMG_3454rcs
Côté jardin, ça avance aussi. Surtout dans la petite serre: Semis d’oignons, petits pois, laitues….
IMG_3499s

Une abeille: qui s’y frotte s’y pique!

La fin de l’hiver commence à se faire sentir. Les abeilles sortent de plus en plus souvent, dès que le soleil est de la partie!.
En voici une qui pose pour la photographie.

IMG_7541css
IMG_7551s
Elle trouve mon appareil photographique un peu menaçant et le fait savoir en me montrant son dard comme avertissement. Voilà donc une image assez rare.

De la cire qui sent bon le miel!

Le travail de la cire fait parti des activités d’un apiculteur. La période hivernale est idéale pour l’effectuer.

La cire est synthétisée par les abeilles. Elle est le matériau d’élaboration des alvéoles et des rayons.

IMG_6747s
La cire qui vient d’être produite par une abeille est blanche. Au court du temps, la cire absorbe les colorants naturels contenus dans le miel, le pollen et les cocons des larves d’abeilles. Elle se colore alors en jaune puis en orange.
On peut observer cette différence de coloration sur la photo ci dessus: La cire est blanche dans le bas droit et gauche du rayon tandis qu’en remontant elle s’est colorée.

A la ferme des Fouillets, nous récupérons dans les ruches la cire ancienne, orangée, et nous la transformons en bougies qui sentent bon le miel!

IMG_3186cs
La cire plus jeune, plus claire, de couleur jaune, nous la fondons et la moulons en feuille que nous découpons pour fabriquer des amorces de cire. Ces amorces serviront de « fondation » aux abeilles qui poursuivront la construction de leur rayon.
IMG_3269cs
Il est bien agréable de travailler la cire car l’activité est ludique mais elle nécessite de la patience. En effet, Il nous faut environ 2 heures de travail à partir des rayons des ruches pour obtenir une bougie de 200 grammes!

Les abeilles profitent de la douceur

IMG_3201s
En Mayenne, le début d’hiver est très doux.
Du coup, Les abeilles en profitent pour se dégourdir les ailes et ce presque tous les jours!
Cette situation est exceptionnelle.
A cette saison normalement les abeilles restent la plupart du temps cloitrées dans les ruches luttant contre le froid en formant une « grappe ».

Rien d’alarmant cependant pour le moment. Les abeilles consomment un peu plus leur réserve de miel qu’à l’habitude, mais l’hiver ne fait que commencer……et nous en profitons pour les observer voler…