LA FERME DES FOUILLETS

ruche

Les miels d’été et de forêt 2019 sont récoltés

Çà y est, nous avons récolté le miel d’été et le miel de forêt! Ils sont en pot, prêts à être dégustés.

Cette année, ces deux miels ont une différence moins marquée que que les années précédentes. C’est ce qui fait la joie de travailler avec la nature. Aucune année ne se ressemble.

Observez bien la photographie ci-dessous. Comment, à votre avis, je sais que le miel d’été va cristalliser plus rapidement que le miel de forêt? Avez-vous une idée?

C’est simple. Regardez bien la projection sur la table de la lumière qui a traversée les pots de miels. Le miel de forêt fait apparaître une projection de lumière très nette et très contrastée tandis que le miel d’été lui donne une projection plus floue (une tache lumineuse). Le miel d’été est donc moins translucide que le miel de forêt et indique donc qu’il a déjà commencé tout doucement à cristalliser.

Le miel d’été va donc cristalliser plus vite que le miel de forêt.


Venez goûter ces miels et observer leur projection « magique ».

Miel de printemps 2019

Çà y est, nous avons fait la récolte du miel de printemps. Et surprise, il est légèrement plus coloré qu’à l’habitude. C’est probablement dû à la très abondante floraison des pissenlits cette année.

Nous l’avons empoté dans la foulée car c’est un miel qui cristallise très vite. Une journée de trop et tout est pris en masse dans les maturateurs.
Il n’y a plus qu’à le goûter et à le déguster. Un bon miel d’Evron et de ses environs proche, le pays des Coevrons.


Vous pourrez le retrouver dès l’ouverture ainsi que le pollen et la propolis.
A très bientôt

Du pollen frais!

Nous sommes en pleine saison de la récolte de pollen. Et j’ai une très bonne nouvelle!
Nous aurons du pollen frais congelé à vous proposer cette année dès la réouverture d’ici quelques semaines!


C’est la période de l’effervescence au rucher. Les nombreuses fleurs du printemps permettent aux abeilles de collecter nectar et pollen.

Nous récupérons le pollen dans de petits tiroirs.

Le pollen frais a un goût inclassable et est très variable d’une semaine à l’autre. Il faut goûter! Nous, on adore, surtout au petit déjeuner…..

En plus de son goût et de ses qualités nutritionnelles, chaque gramme de pollen frais contient entre 1 million et 10 millions de micro-organismes particulièrement bons pour consolider la flore de notre intestin et bien plus encore. C’est un produit incroyable!

Aussitôt récolté, aussitôt mis en pots et congelé.
Alors à très bientôt.

Voler comme une abeille

Avec toutes ces floraisons et le beau temps de ces derniers jours, les abeilles sont très en forme! L’entrée des ruches est un véritable ballet d’allers et venues.


Je me suis souvent demandé comment les abeilles faisaient pour s’éviter les unes les autres. Éviter une abeille en mouvement est une chose, mais 20 à 40 abeilles? Et bien, j’ai ma réponse. Parfois elles n’y arrivent pas! Sur la photo ci dessous, en haut à gauche, en plein vol, deux abeilles ont eu un petit « accrochage » heureusement sans conséquence.

J’ai longtemps observé comment elles s’y prenaient pour « atterrir ». Regardons cela ensemble.
Une abeille vole vite, très vite, jusqu’à 50 km/h! Pour cela, elle rend son corps aérodynamique. Elle vole presque à l’horizontale, ces 3 paires de pattes bien étendues contre son corps. L’abeille vole comme un avion mais atterrie comme un hélicoptère. En effet, l’abeille n’a pas de roues pour rouler et freiner sa course à l’atterrissage, elle doit se poser net. Voici tout cela en image.


Tout d’abord, lorsque l’abeille veut se poser, elle doit ralentir. Elle cabre donc son corps vers l’arrière afin d’orienter ses ailes lui permettant de freiner et en ralentissant de se maintenir en vol à très faible vitesse à la façon un peu d’un colibri. En même temps, elle sort le train d’atterrissage. Comprenez ici l’abeille étend ces pattes.

Ensuite, elle se rapproche de cette façon de plus en plus lentement jusqu’à ce que le point d’atterrissage soit en dessous de son corps.

Alors, lorsque le point d’atterrissage est choisi, elle va réorienter son corps presque à l’horizontale afin que toutes ces pattes touchent le sol et amortissent l’atterrissage.
Lorsque les abeilles sont en difficulté (fatigue, température froide, chargement important en pollen ou miel), cette dernière étape est plus difficile et les abeilles souvent se posent moins gracieusement. Elle semblent se laisser tomber dans un « Ouf ça y est, je suis arrivée! ».


La fonction de voler nécessite beaucoup de coordination et d’adaptation. Beaucoup d’insectes sont capables de voler. Cela me fait réfléchir sur leurs capacités et sur ma façon de les regarder…..

Fabriquez vos cosmétiques vous-même à la cire d’abeille

Maintenant que nous avons récolté et empoté les miels, nous nous sommes occupés de la cire d’abeille.
La cire issue de la récolte du miel est la plus pure. C’est une matière noble et sensuelle.
Nous vous la présentons cette année en petits pains et en « fleurs ».


Faire ses cosmétiques soi même est ludique, simple et très économique.
Nous confectionnons pour notre usage personnel une crème hydratante et un baume à lèvre à la cire d’abeille.


Essayez! Si vous ne savez pas comment procéder, nous pourrons vous aider et vous conseiller.

2 miels pour 2 ruchers

Voilà, la surprise est dévoilée! Nous n’avons pas un mais deux miels différents à vous proposer. Ils sont mis en pots et disponibles dès à présent. Le miel d’été est un miel de bocage doux et aromatique tandis que le miel de forêt est plus foncé, plus corsé, plus typé.


Venez les goûter et choisir celui que vous préférez. A moins que comme moi, vous ne les aimiez tous les deux!

La récolte du miel d’été est en cours

Ca y est, nous sommes en train de récolter le miel d’été! Cette récolte est meilleure qu’au printemps et nous en sommes contents.

Un rayon plein de miel. Les alvéoles sont remplies de miel par les abeilles et fermées par une opercule en cire.

Afin d’extraire le miel des rayons, l’apiculteur enlève ces opercules à l’aide d’un couteau, ce qui forme des plaques de cire qui dégoulinent de miel. Ensuite, les rayons désoperculés sont centrifugés manuellement.

Puis le miel est filtré.

Maintenant, il va falloir patienter quelques jours le temps que le miel « mature ». Puis nous le mettrons en pot.
Je vous en reparlerai très bientôt!